Qu’est-ce que l’expozome ?


Votre environnement est-il néfaste à votre santé ? Quels sont les facteurs environnementaux qui sont la cause de votre pathologie ? À quels produits toxiques êtes-vous exposés ? Quels sont leurs effets sur la santé ? Comment préserver efficacement votre santé de la pollution ? EXPOZOM vous permet de répondre à ces questions.

Découvrez maintenant votre EXPOZOM pour mieux préserver votre santé


Notre santé est conditionnée par de nombreux facteurs comme les prédispositions génétiques (le génome), la nutrition et l’environnement. Les recherches scientifiques ont aujourd’hui établi avec certitude que l’environnement dans lequel nous évoluons est un déterminant fort de notre santé.

L’exposition à la pollution diminue les défenses immunitaires de notre organisme, impacte l’expression de notre patrimoine génétique (épigénétique), réduit la durée de vie et favorise le développement épidémique des maladies chroniques.

Le génome est la connaissance de l’information génétique. Son étude permet de comprendre les mécanismes de fonctionnement de l’organisme et de prévenir les maladies génétiques.

L’expozome est la connaissance des niveaux d’exposition aux substances présentes dans notre environnement quotidien. Son étude permet d’identifier les polluants les plus à risque et de mieux connaître leurs effets pour la santé.

Ces maladies peuvent avoir leurs origines dans la pollution de notre environnement quotidien :

  • Cancers
  • Troubles hormonaux
  • Problèmes de fertilité et de reproduction
  • Mutations génétiques
  • Malformations congénitales
  • Troubles neurologiques
  • Trouble du développement cognitif et intellectuel
  • Asthme et Allergies

Comment mesurer l’exposome ?

L’expozome s’établit avec la mesure de la pollution de l’air et des polluants dans des prélèvements biologiques.

 

Pourquoi utiliser un test EXPOZOM ?

L’offre de biomonitoring d’EXPOZOM permet :

  • D’évaluer son exposition aux substances toxiques présentes dans son environnement quotidien
  • De disposer d’indicateurs fiables pour permettre aux professionnels de santé d’évaluer les risques sanitaires en fonction de multiples paramètres comme la toxicité, la dose et la durée d’exposition au polluant.

 

Quelles sont les matrices biologiques d’intérêt pour mesurer l’exposome ?

Les polluants sont absorbés par l’organisme selon trois voies d’exposition :

  • L’ingestion (alimentation et eau).
  • L’inhalation (gaz et poussières).
  • Le contact avec la peau (gaz, liquide et poussière).

 

Une fois absorbé, les polluants passent dans le sang qui va les diffuser dans l’organisme.

Ils sont ensuite évacués dans l’urine, éventuellement après une transformation biologique (métabolisation) visant à faciliter leur élimination.

Le sang et l’urine constituent des prélèvements biologiques de choix pour étudier l’exposition à la pollution ou les marqueurs de fonctionnement de l’organisme. Cependant, en raison de la courte durée de présence des polluants dans le sang et l’urine, ces matrices permettent d’évaluer une exposition allant de quelques heures (sang) à quelques jours (urine).

Les cheveux sont utilisés pour évaluer l’exposition sur une période de temps bien plus grande, se comptant en mois. De plus le prélèvement de cheveux est non invasif, les cheveux sont faciles à transporter par voie postale et sont très stables dans le temps.

 

Pourquoi cartographier son exposome ?

L’explosion des maladies chroniques est une réalité pour l’ensemble de la population mondial.

Même à faible dose, l’exposition quotidienne à des substances toxiques peut avoir des effets sur la santé.

Il s’agit de polluants minéraux comme les métaux lourds (plomb, cadmium, mercure …) ou de molécules chimiques organiques (pesticides, biocides, solvants, plastiques, additifs ignifugeants …).

Ces polluants sont présents dans un très grand nombre de logements et de bureaux.

Comme nous passons en moyenne plus de 80% de notre temps dans des bâtiments, les occupants y sont exposés quotidiennement.

Certaines activités professionnelles utilisent des substances toxiques et la part de l’exposition professionnelle dans l’exposome est parfois importante.

D’autres situations peuvent également être la source d’une exposition élevée comme habiter ou travailler à proximité d’une usine, d’une mine ou d’exploitations agricoles utilisant des pesticides.

La réduction de son exposition nécessite d’identifier précisément les polluants auxquels l’organisme est exposé. Cette connaissance permet la recherche des sources de pollution et de mettre en œuvre des actions efficaces pour limiter son exposition.

Les femmes enceintes et les enfants en bas âge sont particulièrement concernés par l’exposition à la pollution, en particulier les perturbateurs endocriniens. Ces substances chimiques qui perturbent le fonctionnement hormonal de l’organisme ont des effets avérés sur le développement embryonnaire et fœtal.